Balade en Gondole à Venise

Réservée de nos jours essentiellement au tourisme, la navigation en gondole, est naturellement devenue le passage obligé d’un séjour à Venise.

Symbole incontestable de la belle Vénitienne, cette longue barque noire se reconnait facilement avec son gondolier qui se tient debout à l’arrière gauche, manipulant à droite, d’une main de maître sa longue rame unique. Les gondoliers qui, au XVIe siècle, étaient au nombre de 10000, sont, depuis les années 80, 400 seulement à posséder le permis de navigation qui leur permet aujourd’hui de pratiquer cette activité touristique.

Si autrefois, ce savoir-faire de navigation était transmis de père en fils, c’est également depuis les années 80, qu’un concours, ouvert à tous en vue de devenir gondolier a été instauré. En 2009, la première femme gondolier a pris ses fonctions.

[box type= »info » style= »rounded » border= »full »]

Bon Plan

Vivez l’expérience d’une traversée en Gondole à Venise à petit prix avec le Traghetto. Ce transport public relie les deux rives du grand canal avec une grande gondole collective. Un trajet à la portée de toutes les bourses qui est toutefois moins romantique qu’une balade privée avec sérénade.
[/box]

Caractéristiques d’une gondole

Photo par Anna Fox
Photo par Anna Fox
La gondole (gondola) en Italien est une embarcation de 10,80 m de longueur sur une largueur de 1,38 m pour un poids total de 600 kg. La rame fabriquée en bois indonésien mesure quant à elle 4,20 m. La gondole est constituée de nombreux morceaux (280) de bois nobles, tels le chêne, le noyer, le cerisier, le mélèze, le tilleul, le cèdre…

Pour la proue et la poupe, ce sont deux pièces métalliques qui sont utilisées. La figure de proue à l’avant, schématise de ses six dents métalliques horizontales, les six districts de la ville de Venise. Cette même figure de proue, se réfère aussi à l’île de la Giudecca, au pont du Rialto, et au grand canal.

La particularité de la gondole tient aussi à son asymétrie instaurée depuis le XIXe siècle, cette différence d’environ 25 cm entre le côté gauche et le côté droit de l’embarcation à l’emplacement du gondolier, facilitant ainsi et aisément pour lui la conduite de l’embarcation.

La fabrication d’une gondole nécessite un mois de travail, le coût est estimé à 20000 euros.

[box style= »rounded » border= »full »]

A ne pas manquer

Pour voir la fabrication ou la restauration d’une gondole, une visite s’impose au Squero San Trovaso, le plus ancien des chantiers naval vénitien.[/box]

Crédit Photo : Jean-Pierre Dalbéra