Bâtiments de l'Hospice de Beaune vues de la cours intérieure.

Les Hospices de Beaune

Rare témoignage encore vivace de l’architecture civile du Moyen-âge, les Hospices de Beaune constituent une visite incontournable au coeur de la région Bourgogne. Egalement connues sous le nom d’Hôtel-Dieu, elles se composent de bâtiments à l’architecture traditionnelle Bourguignonne et d’un prestigieux domaine viticole.

Les Hospices de Beaune, témoignage du Moyen-Age

En pleine période de « la guerre de cent ans » pas encore terminée, famine et misère abondent à Beaune. Nicolas Rolin, le chancelier du Duc de Bourgogne « Philippe le Bon », et de son épouse Guigone de Salins décident de créer une institution charitable, un hôpital pour pauvres. C’est donc le 4 août 1443 que naquit l’hôtel-dieu, grâce à une rente annuelle dérivée des salines et des ressources nées de la vigne.

Une architecture médiévale bourguignonne

L’architecture de l’hôtel dieu propose un contraste étonnant entre sa façade extérieure du bâtiment austère au toit recouvert d’ardoises et la décoration de sa cour intérieure de forme rectangulaire composée de bâtiments sublimes…

La cour intérieure présente un bâtiment dans un état de conservation exceptionnel. Façades gothiques, des tuiles vernissées sur le toit formant des figures géométriques dans des couleurs flamboyantes de rouge, brun, jaune et vert. On y distingue aussi des petits toits ré-haussés de girouettes et sculptures surprenantes.

On y trouvait à l’époque un puits à eau en ferronnerie gothique, une chapelle, la grande salle dénommée « Salle des pôvres », d’autres salles bien spécifiques, une Apothicairerie (pharmacie), une cuisine et d’anciennes caves.

Le bon plan

Chaque troisième dimanche de novembre se déroule sous les halles de Beaune la vente au enchères des vins des hospices de Beaune. L’année 2013 consacrera la 153e vente et donnera l’occasion d’acheter un vin de haute qualité tout en contribuant aux belles actions des Hospices de Beaune.

Des bonnes oeuvres qui se perpétuent de nos jours

Détail du sol carrelé de La grande salle des pauvres des Hospices de Beaune.

La grande salle des pauvres des Hospices de Beaune – Photo par John Picken


La mission des hospices se perpétue, on y accueille toujours des patients, des personnes âgées, des invalides, des démunis…Les activités perdurent grâce au tourisme, et à la vente du vignoble des hospices de Beaune.

D’un point de vue touristique, les hospices de Beaune compte un Musée et présentent aussi une vaste collection d’objets de l’époque, parmi plus de 5000 à découvrir. Des meubles, tapisseries, anciens pots de pharmacie, matériel d’Apothicaire et surtout l’oeuvre : « le polyptyque du Jugement Dernier » réalisé par le peintre Rogier van der Weyden, classée aux monuments historiques, qui présente un retable de quinze panneaux peints entre 1443 et 1452.

Crédit photo de Une : LaurPhil

Laissez un commentaire