Faire de l’escalade dans le Sud du Maroc

En quatre décennies, le Maroc est progressivement devenu une destination prisée des grimpeurs occidentaux. A seulement quelques heures d’avions des principales villes européennes, les sites d’escalade marocains s’offrent aux escaladeurs voyageurs en quête de paysages extraordinaires.

Le spot d’escalade le plus connu est les gorges du Todra ; d’une roche calcaire et abrasive qui avec plus de 350 voies réparties dans 24 secteurs, ces hautes falaises pouvant atteindre 300 mètres de haut sont particulièrement appréciées pour la qualité de grimpe qu’elles apportent. Tous les nivaux d’escalade sont présents : du degré de difficulté 4a au 8c, il y en a pour tout le monde.

D’autres sites moins exposés au tourisme et dans un décor plus sauvage raviront les amateurs de milieux naturels et montagnards. Proche du village d’Amellago, toujours dans le Haut Atlas marocain, des blocs et falaises font le bonheur des escaladeurs de passage. Le gîte du village, tenu par Mimoun natif de la région et surtout expert en grimpe, donnera toutes les informations et équipements nécessaires au bon déroulement d’un séjour alliant escalade, que ce soit aux débutants ou aux experts, et découverte des environs.

Les randonneurs atteindront eux le cirque de Taghia, du nom du petit village situé au pied de ses belles falaises brutes. Site d’exception et loin des sentiers battus, les parois du cirque de Taghia s’adressent aux grimpeurs confirmés, celles-ci allant de niveaux de difficultés 6 à 8c.

Régulièrement des nouvelles voies sont ouvertes par les amoureux de grimpe de passage au Maroc, participant activement au développement de ce sport au Maroc. D’autres sites d’escalade sont présents également dans l’Anti Atlas, tel les fameux rochers peints dans la région de Tafraout.

Les commentaires sont fermés.