Palazzo Grassi, écrin de l’art contemporain à Venise

L’un des plus importants palais XVIIIe de Venise a été transformé par François Pinault en un éblouissant espace d’exposition de ses collections d’Art Contemporain. Le contraste entre les fastes du palais et les oeuvres y est saisissant.

La petite histoire du Palazzo Grassi

Dernier palais a avoir été construit au centre de la ville et au bord du Grand Canal, le Palazzo Grassi a été érigé entre 1748 et 1772 par le grand architecte Italien Giorgio Massari. Il fut commandité par Anzollo Grassi de la riche famille bolognaise des Grassi avant que la République de Venise ne fut abolie de la par le général français Napoélon Bonaparte en 1797.

Suite a un revers de fortune, la famille Grassi fut contrainte de se séparer du palais. Il devint alors un espace d’exposition dans lequel on aménagea d’abord un « musée du costume » puis un « Centre d’exposition international » après son rachat par Giovanni Agnelli, le président de la société Fiat.

En 2005, il devint la propriété du milliardaire français François Pinault.

L’Art Contemporain dans tous ses états

Suite à l’échec de son projet de musée en région parisienne, François Pinault décida de créer son musée en terre plus hospitalière dans la ville de Venise. Le Palais abrite le siège de sa fondation ainsi qu’un musée contenant la riche collection d’art moderne et d’art contemporain que le milliardaire a construit au fil des années.

Le Palazzo Grassi fait partit des fleurons du patrimoine de la cité des Doges. Après plusieurs travaux de rénovation réalisés par un architecte japonais, il compte aujourd’hui, 40 salles aménagées pour le public.

Situé en plein coeur de Venise, le Palazzo Grassi est désormais un musée d’art contemporain qui regroupe de nombreuses oeuvres d’artistes de renom, parmi lesquels « Jeff Koons », « Ed Ruscha », « Takashi Murakami », « Damien Hirst » et « Maurizio Cattelan ». Ses collections comptent parmi les plus importante du monde.

Préparer son voyage à Venise

Les commentaires sont fermés.