La cité de Pétra

Très ancienne et superbe cité jordanienne, Petra se situe vers le « Wadi Rum ». Edifiée dans un bassin entouré de montagnes, la cité fût longtemps abandonnée avant d’être redécouverte par l’explorateur Suisse «Johann Ludwig Burckhardt» en 1812.

Pétra, un Trésor historique unique

Le nom de Pétra signifie en grec « rocher. Elle doit son nom aux montagnes qui l’environnement et qui forment le flanc oriental de « l’Arabah » qui est une grande vallée qui se prolonge vers le côté nord et s’étend ainsi jusque la mer morte c’est le « Golfe Aqaba ».

Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, cette sublime cité a été sculptée à même la roche du Djebel Haroun au IIIe siècle av. J-C, par « les Edomites ». Elle fut par la suite dominée par les « Nabatéens ».

Grâce à son placement stratégique, Petra a très vite prospéré en s’imposant comme une halte obligée sur la route des caravanes entre l’Egypte, la Syrie, l’ Arabie du Sud et la Méditerranée. Dans le commerce antique, Pétra était réputée pour les encens, épices et de nombreux produits précieux qui s’y négociaent.

Ses falaises énormes de couleur rouge dotées de grands sanctuaires ont aussi laissé place au développement d’une société moderne que l’on connait de nos jours.

Une visite magique

Pour avoir accès au site, il faut emprunter un couloir de plus d’un kilomètre de longueur : le «Siq». Particulièrement impressionnant, il est entouré par des falaises qui mesurent plus de 80 mètres de hauteur. Ce couloir offre aux visiteurs une expérience unique, paysages sublimes, magnifiques couleurs à proximité de la sortie de celui-ci on trouve « Al-Khazneh » appelé  » le trésor » ou “trésorerie”.

Al-khazneh est en fait un temple sculpté très imposant de 40 mètres de haut sur 28 mètres de large, l’architecture a été très influencée par l’art de Alexandrie. Construit vers le 1er siècle av J-c, il serait la tombe d’une reine ou d’un roi, probablement celle du roi « Arétas IV », qui est mort en 40.

LE BON PLAN

Le site possède deux merveilleux musées, le « Musée archéologique de Pétra » et un musée consacré à la période « Nabatéenne ». Ces Musées rassemblent plusieurs vestiges découverts dans la région qui témoignent de la grande richesse passée de Pétra.

Pétra se visite de préférence au printemps, soit très tôt le matin, soit à compter de 15 heures. Pour séjourner non loin de Pétra, « Hostel Bookers », vous propose une sélection d’hôtels de bons rapports qualité-prix, situés à 10 minutes à pied du site. Le merveilleux a également un prix, à savoir, pour une journée de visite à Pétra le pass adulte coûte environ 97 euros.

Crédit photos : Grand Parc – Bordeaux, France

Laissez un commentaire